retourner
Chapitre 13: gérondif, participe présent et infinitif


  13 Gerundio, infinitivo, participio

Nous appelons formes indéfinies toutes les formes du verbe qui décrivent une action, et pas qui l´exécute ni quand cette action a été exécutée. Les formes indéfinies du verbe sont l' infinitif, le gérondif, le participe présent et (dans un moindre degré) le participe parfait. Si ce n´est pas très clair, voici un exemple.

a) Mangeons
b) manger / mangeant / en mangeant

a) aussi bien que b) décrivent la même action, pourtant il y a une différence. a) contient beaucoup plus
d´ informations que b). a) nous informe qui exécute l' action (nous) et quand cette action est exécutée (au présent). Cette forme est détérminée. b) nous informe seulement de quelle action on est en train de parler.

Nous dédierons un chapitre entier aux formes indéfinies parce que ce sont des structures très puissantes avec lesquelles on peut substituer beaucoup de propositions subordonnées. Avez-vous déjà comparé l´épaisseur d' un roman en français, par exemple Guerre et Paix de Tolstoi, avec la version allemande? Vous avez sûrement pu constater que la version française est plus épaisse que la version allemande. Cela est dû aux formes indéfinies qui sont beaucoup plus puissantes en français / italien qu' en allemand. Comparez ces phrases.

a) Après avoir fait son travail, il est parti.
b) Après qu' il ait fait son travail, il est parti.

La construction a) est plus courte que b). C´ est la première raison pour laquelle nous avons dédié un chapitre entier à ces constructions. La deuxième raison est le fait qu'elles sont compliquées. Nous ne résumons ici pas tous les problèmes qui existent, quelques exemples suffisent. Nous parlerons des détails plus tard. Regardez cette phrase.

Sachant qu' il n' est pas là, ils sont entrés dans la maison.

Le géróndif / participe présent est souvent ambigu. Cette phrase peut être comprise de deux façons différentes.

Puisqu' il savaient qu' il n' était pas là, ils sont entrés dans la maison.
Quoiqu' il sachent (sussent) qu' il n' était pas là, ils sont entrés dans la maison.

Le gérondif / participe présent (Nous ne parlerons pas dans le chapitre suivant des différences entre le gérondif et le participe présent, parce que tous les deux correspondent au gerundio italien. Le participe présent a une autre fonction en italien) ne révèle pas par lui-même la relation entre les évènements décrits par le gérondif et ceux décrits par le verbe défini, puisqu' il n' y a aucune conjonction mise devant qui explique cette relation. La relation doit être liée au contexte. Dans ce cas, il est différent de l' infinitif. Comme il y a une préposition placée devant, la relation entre les événements décrits par l' infinitif et les événements décrits par le verbe défini est claire.

infinitif: Après avoir lu le livre, il savait plus.
gerundio: Ayant lu le livre, il savait plus.

Le gerundio est ambigu ( Parce qu' il avait lu le livre.... / Après qu' il ait lu le livre....). Nous verrons dans les chapitres suivants que quelque fois on peut substituer une proposition subordonnée par un gérondif mais aussi avec un infinitif mais ce n´est pas toujours possible.

 retourner
Chapitre 13: gérondif, participe présent et infinitif


contact mentions légales déclaration de protection de données