retourner
chapitre 2: Prononciation


explicació vocabulario / gramá tica mostrar / ocultar

  2.27 L' accent en tant que signe non diacritique

Les accents dont nous avons parlé jusqu' à présent indiquent comment un mot doit être prononcé et sur quelle syllabe tombe l' accent. Nous avons vu que les accents n' ont pas la même importance en italien qu' en espagnol ou en français. Mis à part les accents diacritiques, qui indiquent soit comment prononcer une lettre (é, è) ou où il faut mettre l' accent, il y a aussi des accents non diacritiques qui servent seulement à différencier des homonymes, des mots qui ne se distinguent dans la prononciation, mais qui ont des fonctions grammaticales différentes (la / là, ou / où). Ce type d' accent existe aussi en italien, le couple le plus fameux de ce genre est e (et), è (il / elle est). Les gens qui parlent l' espagnol savent, qu´ en espagnol on différencie presque tous les homonymes écrits par des accents (que / qué, el / él, donde / dónde, mi / mí etc.). Ce n' est pas le cas en italien. Bien qu´il soit obligatoire dans certains cas ( e / è) on ne le fait pas avec la même conséquence qu' en espagnol. En général, on ne différencie donc pas par un accent les pronoms interrogatifs che / dove / quale du pronom relatif che / dove / quale. On peut le faire, mais ce n' est pas obligatoire.

Cela mis à part, on met un accent non diacritique sur les mots monsyllabiques qui se terminent par une voyelle come (là), già (déjà), giù (sous), più (plus), può (il / elle peut). Bien que ces mots, mis à part , n' aient pas d' homonymes, il faut leur mettre un accent.

 retourner
chapitre 2: Prononciation


contact mentions légales déclaration de protection de données