retourner
Chapitre 12: La voix passive


  12.3 Le si passivante et le si impersonale

Vous trouverez des grammaires de langue française où l´on ne mentionne pas de constructions de ce genre.

Ça ne se fait pas.
Les voitures se lavent le dimanche.

Mais vous ne trouverez pas de grammaire sur la langue italienne où cette construction n' est pas mentionnée. Vous pouvez donc en déduire qu' il y a à cet égard une grande différence entre le français et l' italien. En français cette construction est rarement utilisée, puisque le français préfère le pronom indéfini "on" (Ça ne se fait pas. <=> On ne fait pas ça.)

On utilise le si passivante dans les mêmes conditions que la voix passive, mais en italien, la voix passive est beaucoup moins utilisée que le si passivante / si impersonale. On utilise si,

- on ne veut pas nommer l' exécuteur de l' action:
Beaucoup d' argent a été utilisé pour des bêtises.
On a dépensé beaucoup d' argent pour des bêtises.

Il est bien probable que c' est le locuteur lui-même qui dépense beaucoup d' argent, mais on ne veut pas le nommer.

- on ne peut pas nommer l' exécuteur de l' action:
Ma voiture a été volée.
On a volé ma voiture.

Il est évident qu' il ne peut pas nommer l' exécuteur de l' action. Les voleurs laissent rarement leurs noms et adresses.

- le locuteur est sans importance

L' article a été écrit sans y avoir trop réfléchi.
On a écrit l' article sans y avoir trop réfléchi.

Il est évident qu' on peut nommer l' auteur de l' article, puisque normalement il est nommé à la fin. Mais il est sans importance.

Nous avons déjà vu que le si passivante existe aussi en français, quoiqu' il ne soit pas utilisé aussi souvent qu' en italien (ou en espagnol).

Ça ne se fait pas.
Questo non si fa.

Pourtant en italien, il y a aussi une autre construction, il si impersonale, qui ressemble au si passivante, mais n' a grammaticalement rien à voir avec celui-ci. Commençons dès le début.

  exemple    
a) Si vede nello specchio. Il se regarde dans le miroir
  b) Si mangia una mela. On mange une pomme.

Ces deux constructions se ressemblent, mais sont complètement différentes. Dans la phrase a) nous avons un sujet qui exécute l' action décrite par le verbe et lui-même est aussi le but de cette action. Dans la phrase b) la situation est différente. Bien que la structure soit grammaticalement similaire, ils sont logiquement très différents. La pomme / mela est l' exécuteur de l' actionm mais aussi le but de l' action. Elle se mange elle-même. Cela est grammaticalement correct, mais logiquement faux. Il est inutile de cultiver des pommes qui se mangent elles-mêmes. En ce qui concerne la phrase suivante, la situation est plus sympa, sans être plus logique.

Les livres se vendent bien.
I libri si vendono bene.

Les livres ne se vendent pas eux-mêmes, si c' était le cas on écrirait beaucoup plus de livres. Il ne faut donc pas tenter de comprendre le si passivante d' un point de vue logique. Il faut comprendre la structure grammaticale. Il faut par exemple comprendre que la pomme / mela est le sujet de la phrase et que le verbe doit s´accorder avec ce sujet. Si on met la phrase au pluriel, le verbe change aussi (Si mangiano le mele / On mange des pommes).


Voici un autre exemple.

  exemple  
La domenica si lavano le macchine.
  Le dimanche, on lave les voitures. (Les voitures se lavent le dimanche.)

Mais si le sujet de la phrase est au singulier, le verbe est aussi au singulier. (Faites attention à la phrase française. L' complément direct de la construction avec le pronom indéfini "on" devient le sujet de la phrase avec si passivante.)

  exemple  
On lave la voiture le dimanche. (La voiture se lave le dimanche.)
  La domenica si lava la macchina.

  autres exemples  
In Italia si beve vino, in Germania birra.
  En Italiie on boit du vin, en Allemagne de la bière.
  Quando lo spettacolo è finito si aprono le porte.
  Quand le spectacle est fini, on ouvre les portes.
  Oggigiorno non si scrivono molte lettere, l' email è più veloce.
  De nos jours on n' écrit pas beaucoup de lettres, le courriel est plus rapide.  
  Non si scrive un´ email a una persona completamente sconosciuta.
  On n' écrit pas de courriel à une personne que l' on ne connaît pas du tout.
  Si fumano troppe sigarette.
  On fume trop de cigarettes. (Trop de cigarettes sont fumées.)

Il faut donc voir qu´avec le si passivante l' objet direct (si on construit avec un pronom indéfini comme "on") devient le sujet de la phrase et qu' il est l' exécuteur et le but de l' action décrite par le verbe. Le si avec le si passivante, du moins grammaticalement, est un pronom réfléchi. Avec le si impersonale dont nous parlons maintenant, le si n' est plus un pronom réfléchi mais un pronom indéfini et correspond au pronom "on" en français. Regardons ces deux phrases.

  exemple    
a) Si fuma una sigaretta. On fume une cigarette.
  b) Si fuma troppo. On fume trop.

On pourrait croire que les deux "si fuma" sont identiques, mais ce n' est pas le cas. Nous avons déjà vu qu' un si impersonale peut toujours être transformé (Si fuma una sigaretta <=> Una sigarette si fuma se stessa). La phrase transformée n' est pas logique, mais elle est grammaticalement correcte. Le cas du si impersonale est complètement différent. Dans b) il s' agit d' un si impersonale, le si n' est pas un pronom réfléchi, mais un pronom indéfini et ne peut pas être transformé.

  exemple  
a) Si fuma una sigaretta. <=> Una sigaretta si fuma se stessa.
b) Si fuma. <=> ?? (Tutto il mondo fuma.)

Dans la phrase a) il y a un sujet, les cigarettes, et le pronom réfléchi signale que le sujet n´est pas seulement
l' exécuteur de l' action, mais aussi le but de cette action. Les cigarettes se fument elles-mêmes, au moins grammaticalement. La phrase b) est complètement différente. Le si, dans ce cas, n' est pas un pronom réfléchi, c' est un pronom indéfini et correspond exactement au pronom indéfini français "on".

Si fuma <=> On fume

Nous voyons donc que le si passivante e le si impersonale sont grammaticalement deux choses complètement différentes.

  autre exemple pour le si impersonale  
Si dice che la gente è felice, ma non è vero.
  On dit que les gens sont heureux, mais cela n' est pas vrai.

 retourner
Chapitre 12: La voix passive


contact mentions légales déclaration de protection de données